Un coup d’Etat n’est jamais souhaitable ni à encourager dans quelque pays que ce soit. Cela demeure un acte anticonstitutionnel qui met le pays dans une situation d’exception. En tant qu’organisation qui lutte pour la démocratie, Africtivistes ne saurait s’associer à une telle pratique. Nous condamnons donc fermement le coup d’Etat perpétré le dimanche 5 septembre 2021.

Toutefois, il ne faut pas occulter les actes qui ont mené à cette situation, notamment la décision de Monsieur Alpha Condé de manipuler la constitution guinéenne pour se maintenir au pouvoir. Cela s’est fait au prix de plusieurs dizaines de vies humaines (92 selon le Front National pour la Défense de la Constitution - FNDC). Sans compter les activistes et opposants emprisonnés. Cette situation découle donc de la volonté manifeste d’une personne élue d’affaiblir les institutions de la République de Guinée au profit de sa propre personne. De tels actes ne peuvent que découler sur des situations de troubles politiques ou de crises sociales et institutionnelles. 

 

Face à cette situation, il n’est plus question de parler de retour à la légitimité démocratique ou constitutionnel, sachant que le pouvoir supposé démocratique de Monsieur Alpha Condé peut difficilement s’en réclamer. Il convient d’appeler les militaires réunis au sein du Comité National du Rassemblement et du Développement de mener une période de transition la plus courte possible. 

 

Foncièrement attachée aux principes de légalités et de démocratie, AfricTivistes ne peut que condamner fermement toute méthode de prise du pouvoir autre que par la voie démocratique. C’est pourquoi, nous AfricTivistes :  

  • Appelons les putschistes à organiser un processus de transition et de passation du pouvoir par une élection libre et transparente, 
  • Invitons la société civile guinéenne à accompagner les putschistes à organiser la période de transition,
  • Encourageons la collaboration des putschistes avec la société civile guinéenne notamment pour la réécriture d’une Constitution inclusive et consensuelle qui garantit la mise en place d’institutions solides tout en créant un équilibre entre les pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) pour l’avenir de la Guinée,
  • Appelons la communauté internationale notamment la Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et l'Union africaine (UA) à accompagner le peuple guinéen dans les discussions pour une transition très courte qui mènera à un scrutin présidentiel libre et transparent. 

 

AfricTivistes réitère son soutien et sa solidarité continue au peuple guinéen.