CARTOGRAPHIE DES INITIATIVES DE JEUNES CONTRE L'IMPACT DE LA COVID-19 EN AFRIQUE: Le regard des points focaux d’Africtivistes

L'Afrique fait face à la pandémie de la Covid-19. Et les jeunes n’ont pas été en reste dans la stratégie de riposte. C’est pourquoi, Oxfam et Africtivistes cherchent à valoriser une centaine d’initiatives portées par des jeunes du continent et qui ont un fort impact dans la gestion des effets de la crise sanitaire.

10 pays, 18 points focaux et 100 initiatives à sélectionner. Tels sont les chiffres clés du projet de cartographie des jeunes lancé par Oxfam et Africtivistes. Les points focaux Africtivistes jouent un rôle important dans la vulgarisation de ce projet au niveau de leurs pays respectifs. Certains d’entre eux livrent ici leur sentiment sur le projet et partagent aussi des expériences qui les ont fascinés.

 

Mauritanie: Aliya Abbas, journaliste indépendante et formatrice en journalisme mobile

 

“Je me réjouis que la Mauritanie fasse partie des 10 pays cibles de la cartographie des initiatives de jeunes en Afrique pour lutter contre l'impact de la Covid-19. Deux initiatives m'ont particulièrement marqué dans mon pays. La première, c’est un jeune mauritanien qui a mis en place un site internet qui permet de suivre l’évolution de la Covid-19 sur le territoire mauritanien. La deuxième initiative, c’est un association dénommée AFI qui a formé des femmes sur la fabrication de savon. Et à la fin de la formation, plus de 5000 savons ont été distribués dans certains quartiers périphériques du pays.»

  

Sénégal: Mouhamed Ndoye

“La jeunesse de mon pays a été très engagée dans la lutte contre la Covid-19 notamment dans la sensibilisation et la communication. Les jeunes ont beaucoup contribué à lutter contre les mauvaises informations et les infox. Ils se sont aussi investis dans les actions sociales en offrant aux familles vulnérables des kits sanitaires et des denrées alimentaires. D’un point de vue technologique, il soutient que de jeunes sénégalais ont créé des outils, des appareils pour lutter contre la Covid-19 tels qu’un distributeur de gel, des applications mobiles et des sites internet pour divulguer toutes les informations concernant la maladie.”

 

  

Bénin: Awanabi Idrissou, journaliste et blogueuse 

Le Bénin n’a pas été en reste durant cette période de crise sanitaire. La jeunesse activiste béninoise a fait parler d’elle durant la Covid-19 avec des initiatives présentant des solutions innovantes pour contrer la Covid-19. Sans compter la sensibilisation et des actions de solidarité telles que la distribution de masques dans les marchés, les écoles, etc. Cette dernière initiative a été dénommée un citoyen, un masque. J’appelle les jeunes, où qu’ils puissent être, à continuer d’agir.”

 

 

Niger: Tamimoudari Noma, AfricTivistes

“Les initiatives dans mon pays se résument à la prévention, à la sensibilisation et l’adaptation des moyens de lavage des mains à leurs réalités et aussi par des moyens plus poussés comme un portique de désinfection par exemple. La cartographie, c’est une bonne initiative et nous espérons qu’elle va s’étendre à d’autres activités.”

  

Nigéria: Muazu Alhaji Modu, fondateur et PDG de Spotlight for Transparency and Accountability Initiative

“Au cours de la cartographie de l'initiative des jeunes contre les effets de la Covid-19, j’ai découvert beaucoup d'initiatives de jeunes inspirantes, étonnantes et incroyables au Nigeria. Des initiatives telles que la fondation Advocacy for human value qui utilise les médias conventionnels pour sensibiliser les citoyens afin de préparer les personnes déplacées dans les camps de l’Etat de Borno à une éventuelle apparition de la Covid-19. Des initiatives comme celle de We Can Africa, qui consiste à former les communautés rurales à l'utilisation de désinfectants pour les mains. Des désinfectants produits localement et destinés à la consommation locale dans l'État de Kano. Il y a aussi l’initiative de Titus Yakubu Tukurah, qui a mis au point une base de données sur la violence sexuelle et sexiste pendant le confinement de Covid-19. Aussi, Spotlight for Transparency and Accountability et Intellectual Development, qui utilisent les médias sociaux et la technologie numérique pour lutter contre les fausses nouvelles et la désinformation sur la pandémie Covid-19, entre autres initiatives inspirantes, incroyables et étonnantes menées par des jeunes.”

 

Professeur Mamadou Dramé, responsable du pôle scientifique Africtivistes

“Les premières tendances qui se sont dégagées après le recensement des  100 initiatives laissent entrevoir qu’il y a beaucoup plus d’initiatives individuelles que d’initiatives collectives. Et que chaque individu essaye d’apporter son expérience, son expertise pour apporter une solution aux populations. Il y a eu beaucoup de veille, d’information et de sensibilisation. Et la recherche a permis de voir que les jeunes ont su développer leur créativité à travers la création d’un certain nombre d’instruments technologiques pour appuyer les personnels de santé et les populations de façon générale. Il y a aussi la question du financement qui est souvent fait par les jeunes mais également grâce au soutien de certains mécènes. Il est noté également des synergies entre les jeunes et les autorités locales, coutumières et parfois même les autorités politiques locales. Et tout cela reste dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. J’appelle les uns et les autres à rester connectés et à suivre l’évolution du projet.”

CARTOGRAPHIE DES INITIATIVES DE JEUNES CONTRE L'IMPACT DE LA COVID-19 EN AFRIQUE: Le regard des points focaux d’Africtivistes

CARTOGRAPHIE DES INITIATIVES DE JEUNES CONTRE L'IMPACT DE LA COVID-19 EN AFRIQUE: Le regard des points focaux d’Africtivistes

L'Afrique fait face à la pandémie de la Covid-19. Et les jeunes n’ont pas été en reste dans la stratégie de riposte. C’est pourquoi, Oxfam et Africtivistes cherchent à valoriser une centaine d’initiatives portées par des jeunes du continent et qui ont un fort impact dans la gestion des effets de la crise sanitaire.

10 pays, 18 points focaux et 100 initiatives à sélectionner. Tels sont les chiffres clés du projet de cartographie des jeunes lancé par Oxfam et Africtivistes. Les points focaux Africtivistes jouent un rôle important dans la vulgarisation de ce projet au niveau de leurs pays respectifs. Certains d’entre eux livrent ici leur sentiment sur le projet et partagent aussi des expériences qui les ont fascinés.

 

Mauritanie: Aliya Abbas, journaliste indépendante et formatrice en journalisme mobile

 

“Je me réjouis que la Mauritanie fasse partie des 10 pays cibles de la cartographie des initiatives de jeunes en Afrique pour lutter contre l'impact de la Covid-19. Deux initiatives m'ont particulièrement marqué dans mon pays. La première, c’est un jeune mauritanien qui a mis en place un site internet qui permet de suivre l’évolution de la Covid-19 sur le territoire mauritanien. La deuxième initiative, c’est un association dénommée AFI qui a formé des femmes sur la fabrication de savon. Et à la fin de la formation, plus de 5000 savons ont été distribués dans certains quartiers périphériques du pays.»

  

Sénégal: Mouhamed Ndoye

“La jeunesse de mon pays a été très engagée dans la lutte contre la Covid-19 notamment dans la sensibilisation et la communication. Les jeunes ont beaucoup contribué à lutter contre les mauvaises informations et les infox. Ils se sont aussi investis dans les actions sociales en offrant aux familles vulnérables des kits sanitaires et des denrées alimentaires. D’un point de vue technologique, il soutient que de jeunes sénégalais ont créé des outils, des appareils pour lutter contre la Covid-19 tels qu’un distributeur de gel, des applications mobiles et des sites internet pour divulguer toutes les informations concernant la maladie.”

 

  

Bénin: Awanabi Idrissou, journaliste et blogueuse 

Le Bénin n’a pas été en reste durant cette période de crise sanitaire. La jeunesse activiste béninoise a fait parler d’elle durant la Covid-19 avec des initiatives présentant des solutions innovantes pour contrer la Covid-19. Sans compter la sensibilisation et des actions de solidarité telles que la distribution de masques dans les marchés, les écoles, etc. Cette dernière initiative a été dénommée un citoyen, un masque. J’appelle les jeunes, où qu’ils puissent être, à continuer d’agir.”

 

 

Niger: Tamimoudari Noma, AfricTivistes

“Les initiatives dans mon pays se résument à la prévention, à la sensibilisation et l’adaptation des moyens de lavage des mains à leurs réalités et aussi par des moyens plus poussés comme un portique de désinfection par exemple. La cartographie, c’est une bonne initiative et nous espérons qu’elle va s’étendre à d’autres activités.”

  

Nigéria: Muazu Alhaji Modu, fondateur et PDG de Spotlight for Transparency and Accountability Initiative

“Au cours de la cartographie de l'initiative des jeunes contre les effets de la Covid-19, j’ai découvert beaucoup d'initiatives de jeunes inspirantes, étonnantes et incroyables au Nigeria. Des initiatives telles que la fondation Advocacy for human value qui utilise les médias conventionnels pour sensibiliser les citoyens afin de préparer les personnes déplacées dans les camps de l’Etat de Borno à une éventuelle apparition de la Covid-19. Des initiatives comme celle de We Can Africa, qui consiste à former les communautés rurales à l'utilisation de désinfectants pour les mains. Des désinfectants produits localement et destinés à la consommation locale dans l'État de Kano. Il y a aussi l’initiative de Titus Yakubu Tukurah, qui a mis au point une base de données sur la violence sexuelle et sexiste pendant le confinement de Covid-19. Aussi, Spotlight for Transparency and Accountability et Intellectual Development, qui utilisent les médias sociaux et la technologie numérique pour lutter contre les fausses nouvelles et la désinformation sur la pandémie Covid-19, entre autres initiatives inspirantes, incroyables et étonnantes menées par des jeunes.”

 

Professeur Mamadou Dramé, responsable du pôle scientifique Africtivistes

“Les premières tendances qui se sont dégagées après le recensement des  100 initiatives laissent entrevoir qu’il y a beaucoup plus d’initiatives individuelles que d’initiatives collectives. Et que chaque individu essaye d’apporter son expérience, son expertise pour apporter une solution aux populations. Il y a eu beaucoup de veille, d’information et de sensibilisation. Et la recherche a permis de voir que les jeunes ont su développer leur créativité à travers la création d’un certain nombre d’instruments technologiques pour appuyer les personnels de santé et les populations de façon générale. Il y a aussi la question du financement qui est souvent fait par les jeunes mais également grâce au soutien de certains mécènes. Il est noté également des synergies entre les jeunes et les autorités locales, coutumières et parfois même les autorités politiques locales. Et tout cela reste dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. J’appelle les uns et les autres à rester connectés et à suivre l’évolution du projet.”